Bibliothèque

A partir du lundi 30 novembre 2020, la bibliothèque vous accueille à nouveau dans ses locaux***  aux horaires suivants :

 – 15h00 à 18h00 : lundi, mercredi, jeudi, vendredi.

***dans le respect des gestes barrières : masque dès 6 ans, gel hydroalcoolique à l’entrée, 4 personnes maximum dans les locaux.

Le Catalogue en ligne   reste à votre disposition pour des idées de lectures ou bien pour réserver vos livres (demandez votre identifiant) :

Contacts bibliothèque  : 04 75 20 90 05

Courriel :  bibliotheque@saint-julien-en-saint-alban.fr

A très bientôt pour de nouvelles lectures…

 

En ce moment sur les étagères de la bibliothèque

Romans en gros caractères

N’habite plus à l’adresse indiquée / de Nicolas Delesalle

La cinquantaine passée, un physique quelconque, divorcée depuis longtemps et plutôt malmenée par la vie, Sissi aimerait savoir qui ose jouer avec ses sentiments en lui envoyant anonymement des lettres d’amour ! Un comble pour une factrice ! Heureusement, elle peut compter sur ses collègues pour l’aider, surtout sur Simon le narrateur. Quand les lettres enflammées se multiplient, les amis s’organisent et décident de mener l’enquête…

Grossir le ciel / Franck Bouysse – Prix SNCF du polar 2017

Les Cévennes, somptueuses et austères. Les journées de Gus, paysan entre deux âges, solitaire et taiseux, ce sont les champs, les vaches, le bois, les réparations. Des travaux ardus, rythmés par les conditions météorologiques. La compagnie de son chien, Mars, comme seul réconfort. C’est aussi le quotidien d’Abel, son voisin, devenu ami un peu par défaut, pour les bras et pour les verres. Un jour, tout bascule : Abel change, des événements inhabituels se produisent, des visites inopportunes se répètent. Un suspense rural surprenant, riche et rare. Un beau roman, sombre et poignant.

Là où chantent les écrevisses / Delia Owens – En 2 volumes
À l’âge de dix ans, abandonnée par sa famille, Kya doit apprendre à survivre seule dans le marais, devenu pour elle un refuge naturel et une protection. Sa rencontre avec Tate, un jeune homme doux et cultivé qui lui apprend à lire et à écrire, lui fait découvrir la science et la poésie, transforme la jeune fille à jamais. Mais Tate, appelé par ses études, l’abandonne à son tour. La solitude devient si pesante que Kya ne se méfie pas assez de celui qui va bientôt croiser son chemin et lui promettre une autre vie. Lorsque l’irréparable se produit, elle ne peut plus compter que sur elle-même… 

La Vie en chantier / Pete Fromm

Marnie et Taz ont tout pour être heureux. Jeunes et énergiques, ils s’aiment, rient et travaillent ensemble. Lorsque Marnie apprend qu’elle est enceinte, leur vie s’en trouve bouleversée, mais le couple est prêt à relever le défi. Avec leurs modestes moyens, ils commencent à retaper leur petite maison de Missoula, dans le Montana, et l’avenir prend des contours plus précis. Mais lorsque Marnie meurt en couches, Taz se retrouve seul face à un deuil impensable, avec sa fille nouvellement née sur les bras. Il plonge alors tête la première dans le monde inconnu et étrange de la paternité, un monde de responsabilités et d’insomnies, de doutes et de joies inattendues. Entre larmes et sourires, un roman merveilleusement optimiste.

La Vie devant soi / Romain Gary (Émile Ajar) – Prix Goncourt 1975

Histoire d’amour d’un petit garçon arabe pour une très vieille femme juive : Momo se débat contre les six étages que Madame Rosa ne veut plus monter et contre la vie parce que « ça ne pardonne pas » et parce qu’il n’est « pas nécessaire d’avoir des raisons pour avoir peur ». Le petit garçon l’aidera à se cacher dans son « trou juif », elle n’ira pas mourir à l’hôpital et pourra ainsi bénéficier du droit sacré « des peuples à disposer d’eux-mêmes » qui n’est pas respecté par l’Ordre des médecins. Il lui tiendra compagnie jusqu’à ce qu’elle meure et même au-delà de la mort. Bouleversant, drôle, tellement beau ! Un roman culte.

À une époque où il était très critiqué, Romain Gary a écrit ce roman sous le pseudonyme de Émile Ajar afin de retrouver une liberté de ton. Sa véritable identité ne fut révélée qu’à sa mort, en 1980.

Le Vieil homme et la mer / Ernest Hemingway – Prix Pulitzer 1953

À Cuba, voilà quatre-vingt-quatre jours que le vieux Santiago rentre bredouille de la pêche, ses filets désespérément vides. La chance l’a déserté depuis longtemps. À l’aube du quatre-vingt-cinquième jour, son jeune ami Manolin lui fournit deux belles sardines fraîches pour appâter le poisson, et lui souhaite bonne chance en le regardant s’éloigner à bord de son petit bateau. Santiago sent que la fortune lui revient. En effet, un marlin magnifique et gigantesque vient mordre à l’hameçon. Débute alors le plus âpre des duels.

Combat de l’homme et de la nature, roman du courage et de l’espoir, voici l’un des plus grands livres de la littérature américaine.

L’Appel de la forêt / Jack London

L’histoire du chien Buck, arraché à la douceur d’une maison californienne pour devenir un chien de traîneau confronté aux dures réalités du Grand Nord et à la violence des hommes, a bouleversé des générations de lecteurs. Né de sa vie de chercheur d’or au Klondike, L’Appel de la forêt est le livre le plus célèbre de Jack London, celui qui lui valut une immense renommée dès sa première publication en 1903. Au-delà du roman d’aventures, London affirme ici sa vision du monde, où l’hérédité sauvage triomphe de la civilisation corruptrice.

Le Prieuré de Crest / Sandrine Destombes – Policier

Une enquête où les femmes sont au cœur de l’intrigue.  » Madame, je vais vous demander de sortir du véhicule, s’il vous plaît « . Le sous-lieutenant Benoit se remémorera longtemps cette scène avec une seule question en tête : aurait-il agi différemment s’il avait su ce que déclencherait ce simple contrôle routier ? Une enfant de huit ans tourmentée. Une mère disparue à cause du 6-6-B. Une conductrice qui finit sa course dans le fossé. Telle une comptine macabre, voilà les quelques mots qui se trouveraient dans le rapport du gendarme avant que les Experts du Pôle judiciaire de la Gendarmerie nationale ne débarquent à Crest. Toute cette agitation vient troubler cette commune tranquille de la Drôme. La tranquillité, c’est aussi ce que sont venues chercher la hiératique Joséphine et ses protégées ; ces femmes du prieuré, sorte de gynécée où les hommes n’ont pas droit de cité.

 

Et si vous lisiez aussi NUMERIQUE ?****
Des ROMANS, parmi 1400 titres, dont les nouveautés.
1500 MAGAZINES, adulte et jeunesse.
Écoutez également vos MUSIQUES préférées, parmi un million de titres.
Mais aussi des vidéos musicales et des concerts
Sur votre Iphone, Ipad, Ipod Touch, tablette, Smarthphone Androïd, liseuse, PC, Mac…
Vous êtes déjà usager de la bibliothèque ?
Demandez votre inscription gratuitement.
Sinon, venez vous inscrire à la bibliothèque.
 ****Services de la Bibliothèque départementale de l’Ardèche

 

 

 

DSCF7798

Coordonnées de la bibliothèque

50 avenue Jules ferry  (rez de jardin du bâtiment de la Poste)

Tél. 04 75 20 90 05

Mel : bibliotheque@saint-julien-en-saint-alban.fr

Règlement intérieur

 

Menu
Annnuaire Numéros d'urgence Location de salle Documents à télécharger Inscriptions garderie / cantine
Grossir Diminuer Contraste Imprimer